1

Hippolyte, le perroquet qui répétait de travers

Il était une fois un perroquet qui s’appelait Hippolyte.
hippolyte perroquet
Hippolyte était le perroquet de Barbe Verte, un redoutable pirate des Caraïbes. Barbe verte le pirate voguait toute l’année à travers les mers sur son bateau de pirates avec ses compagnons pirates, et vivait avec eux toutes sortes d’aventures : ils attaquaient de nombreux bateaux de commerçants (c’est pour cela que Barbe Verte était un des pirates les plus craints, après Barbe Noire et Barbe Rouge)…

hippo2 …ils exploraient des îles mystérieuses pour y enfouir leurs trésors…

hippo3

…ils se retrouvaient prisonniers de tribus cannibales, ou encore se battaient contre de féroces monstres des mers.

 

hippo4

Hippolyte suivait Barbe Verte dans toutes ses aventures, car il faut dire qu’Hippolyte s’y amusait beaucoup et qu’il n’y risquait pas grand chose : dès que le danger se faisait trop pressant, il lui suffisait de s’envoler et de revenir quand tout redevenait calme.

Mais Hippolyte était tout de même malheureux, car Barbe Verte était bien méchant avec lui. En effet, Hippolyte répétait de travers tout ce que Barbe Verte disait, ce qui énervait beaucoup le terrible pirate.

Par exemple, lorsque Barbe Verte criait : « Pirates, à l’abordage ! », Hippolyte répétait très fort : « Pirates, à la plage ! » et la moitié des pirates se mettait en maillot de bain pour aller à la plage.

hippo5

Ou alors, lorsque les pirates avaient fait un prisonnier et Barbe Verte criait : « jetez-le aux requins, ici-même ! », Hippolyte répétait très fort « jetez-lui une tarte tatin, à la crème ! » et les pirates faisaient les clowns et commençaient une bagarre de tartes à la crème.

hippo6

Et chaque fois qu’Hippolyte répétait de travers, Barbe Verte lui disait toutes sortes de méchancetés et essayait de le frapper avec un bâton : Hippolyte arrivait à s’envoler juste à temps systématiquement, mais tout de même, il commençait à en avoir assez d’être tombé sur un pirate qui ne savait pas rire un peu d’un bon jeux de mots.

Hippolyte pensa donc à un plan.

Un jour, alors que les pirates étaient en plein combat en mer sur un bateau anglais dont ils tentaient de s’emparer, Barbe Verte se battait avec le commandant anglais, l’amiral Smith. Or l’amiral Smith était un fin spadassin, et Barbe Verte avait tout le mal du monde à se débarrasser de lui. Barbe Verte cria donc : « Pirates, à l’aide ! Rendez-vous où je suis ! ».

Hippolyte eut un malin plaisir à répéter très fort : « Pirates, à l’eau ! Rendez-vous tout de suite ! » et les pirates jetèrent leurs armes aux pieds des anglais et plouf, plouf, plouf, firent tous un joli plongeon dans l’eau.

Barbe Verte n’eut plus le choix, et dut donc se rendre à l’amiral Smith.

hippo7

Et Hippolyte ? Eh bien, pour le remercier, l’amiral Smith le recueillit et le ramena chez lui à Londres pour que ses enfants puissent voir son beau plumage. Et ce furent donc les enfants de l’amiral Smith qui s’amusèrent drôlement de toutes les aventures qu’il avait à leur raconter, ainsi que des nombreux jeux de mots de leur nouvel ami Hippolyte.

Ainsi, quand ils lui disaient : « Hippolyte, veux-tu jouer à la balle avec nous ? », il répondait : « Quoi ! Aller dans une malle chez les papous ? Non merci ! »