2

Eustache l’éléphant, apprenti musicien

Il était une fois un éléphanteau qui s’appelait Eustache.

Eustache

Un jour, la ville où vivait Eustache reçut la visite d’un grand orchestre venu faire un concert public sur la place de la mairie.

Que c’était joli !

 

Eusatche2 bis

Eustache se dit alors : « Moi aussi j’aimerais bien savoir jouer de la musique ! » et il demanda gentiment à ses parents s’ils voulaient bien l’inscrire à un cours de musique. Comme il avait été sage, ils acceptèrent.

Le professeur de musique était un vieux singe sympathique qui aida Eustache à choisir un instrument.

Capture d’écran 2014-10-17 à 15.39.07

Ils essayèrent d’abord un piano, mais les touches étaient trop rapprochées pour les grosses pattes d’Eustache, et il ne put jouer que des accords horribles.

eusatche4

Ils essayèrent ensuite une guitare, mais Eustache n’arriva même pas à la tenir dans ses bras sans la casser en mille morceaux.

eusatche5

Le vieux singe réfléchit : « Que peut-on jouer comme instrument lorsque l’on a de grosses pattes maladroites ? »

Il mit alors Eustache devant de gros tambours. « Ah ! » se dit l’éléphanteau. « Enfin un instrument dont je pourrai jouer ! »

Mais, hélas ! Ses grandes oreilles sensibles ne supportèrent pas les gros boum-boum-boum des tambours et il dut s’arrêter.

eusatche6

Comme il était triste ! Il pensa qu’il ne trouverait jamais d’instrument pour lui et se mit à pleurer.

Il pleura tellement qu’il attendrit le vieux singe, qui lui donna un mouchoir. « Tiens, mouche-toi bien fort ! », lui dit-il.

eusatche7

« Oh ! » fit le singe. « Quel son merveilleux tu as fait avec ta trompe ! Recommence ! »

Et Eustache recommença en riant : il n’avait donc pas besoin de ses pattes pour faire de la musique ! Ainsi, grâce aux bons conseils du vieux singe, Eustache apprit à souffler dans sa trompe comme dans une trompette, en faisant bien toutes les notes. En grandissant, il devint le plus grand musicien de jazz capable de jouer sans les mains !

Eusatche8bis

 

Publicités