0

Le train du sommeil

Le saviez-vous ? Le sommeil est un peu comme un pays, mais un pays bien différent du pays de tous les jours. Au pays du sommeil, par exemple, les chatons peuvent porter des lunettes, le ciel peut être violet s’il en a envie, ou encore les fleurs peuvent être en caramel au chocolat.

train1

Mais comme pour beaucoup de pays, pour aller au pays du sommeil, on prend le train.

Tous les soirs, alors que les premières étoiles apparaissent dans le ciel, le train du sommeil traverse la ville sans être vu et emmène les dormeurs au pays du sommeil.

train2

C’est là que les rêves, descendus par leurs toboggans multicolores du pays des rêves, leur racontent toutes les histoires qu’ils connaissent.

train5

A quoi ressemble-t-il, ce train du sommeil ? Il est confortable comme un bisou de grand-mère, ses roues sont en nuage et ses sièges en barbe à papa. A la place des phares, il a de gros yeux tout doux qui brillent comme des veilleuses et éclairent doucement son chemin.

train3
Il n’y a pas de gare pour prendre le train du sommeil, il passe chez chacun d’entre nous une ou deux fois par soir. Quand on commence à se sentir fatigué, cela veut dire que le train approche. Il faut alors vite s’installer confortablement dans son lit, fermer les yeux, et attendre sagement. Attention ! Si l’on met trop longtemps à se coucher, on peut rater le train et il faut attendre qu’il refasse le tour de la ville avant de repasser.

Ce soir, en vous couchant, prêtez donc l’oreille au train du sommeil, avec ses roues en nuage et ses sièges en barbe à papa : si vous ne le ratez pas, il vous mènera doucement au pays du sommeil, où les gentils rêves vous raconteront des histoires !

train4

Publicités